Un vrai monstre...

Publié le 2 Février 2017

 

Benito mesurait presque deux mètres et pesait quelque 160 kilos. Les gens se retournaient tous sur son passage. Son visage bourru s’implantait dans une masse corporelle titanesque. Lorsqu’il franchit le seuil du commerce, son corps occupa presque toute la zone impartie à l’accès. Ces cuisses serrées dans son pantalon trop court bouffaient comme des troncs d’arbre et ses bras étalaient des biceps gros comme des melons. Sa physionomie rébarbative tenait plus du Néandertal que de l’homo sapiens. Un sourire timide le sauvait, de voir le monde partir à courir. Qui voudrait se retrouver dans sa disgrâce ? Benito faisait peur. Quand il eut complété ses emplettes, il se présenta à la caisse où le commis tenta, par pure politesse, d’en savoir un peu plus sur son nouveau client. Benito murmura des sons incompréhensibles en brandissant un billet de cent euros. Le caissier n’insista pas.

Tiré du chapitre 71

Rédigé par Robert Alair

Publié dans #Le Princess Dream

Repost 0
Commenter cet article

Fabymary POPPINS 03/02/2017 15:57

brrrrrr pas engageant le malabar!!

Robert Alair 03/02/2017 18:01

Il n'empêche qu'il a trouvé chaussure à son pied dans la personne de Stewart Brown.