Un quiproquo qui dégénère...

Publié le 7 Février 2017

Que Carlos soit impliqué dans des vols de banque la laissait froide ou que des soupçons pèsent contre Ari ne la concernaient en rien ! Par contre, qu’on rejette ses idées révolutionnaires en matière de marketing ; elle ne le digérait pas. Sans autre avis, Claudi se leva et planta Stewart sur place alors qu’il s’apprêtait à commander.

 

Il croisa le regard du serveur qui comprit immédiatement que son client n’en était plus un. Impuissant, Stewart regarda partir la beauté. Il réalisa sur le coup que rien n’était acquis et que toutes les certitudes qui meublaient son esprit quant à sa relation avec elle pouvaient tout aussi bien s’effondrer et disparaître. Il blâma sa jeunesse et son manque d’expérience. Un homme dans la force de l’âge n’aurait pas commis une telle maladresse.

 

Replié sur sa chaise en attendant l’addition, il pensa que la vie de représentant de la loi ne s’annonçait plus aussi auréolée qu’il le supposait. Il constatait que son emploi risquait même d’entraver son épanouissement personnel.

 

Du chapitre 70.

Rédigé par Robert Alair

Publié dans #Le Princess Dream

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Fabymary POPPINS 07/02/2017 17:38

coucou toi et merci pour le petit extrait