Un exemple de confusion...

Publié le 11 Janvier 2017

Au chapitre 10 du Princess Dream, on nage en pleine confusion. L'inventeur du mouchard à clavier ne semble pas disposé à offrir son invention au représentant du Groupe AA. Voyez-vous même.

 

Un rictus nerveux, tout à fait indépendant de sa volonté, secoua soudainement la tête de Patrice. Elle disait : oui, mais sa bouche balbutiait : non. On nageait en pleine confusion.

 

- Tu piges que dalle ou merde ? Je ne veux pas entendre de non ! Fulmina Jack, maintenant debout devant son hôte.

- Mais, mais, bredouilla Patrice. C’est mon invention et… et…

- Je m’en fous, ragea Jack, on la veut : t’es idiot ou quoi ?

- Non, non, je… je... je…

 

Jack empoigna le collet de chemise de Patrice et commença à le tordre. Puis, il engagea avec son autre main le même mouvement, relevant le jeune homme de son fauteuil sans aucune difficulté. Cela produisit un drôle d’effet sur le visage de l’étranglé. Ses lunettes embuèrent légèrement, il s’empourpra insensiblement. Il tenta de dégager sa gorge, mais un étau étouffait sa tentative. Il commença à s’énerver, tiraillant de toutes ses forces les bras de l’étrangleur. Jack lui asséna un formidable coup de genou en plein milieu de son corps, l’endroit le plus vulnérable. Grâce au ciel, l’envoyé de Quantum Force lâcha au même moment le cou de Patrice. Il s’effondra au sol en proie à de vives douleurs à l’entre-jambes en même temps qu’il recherchait désespérément son souffle. Ses lunettes échouèrent au plancher et, plié en deux, il retenait sa détresse à deux mains. Jack reprit le document et le brandit au visage de l’inventeur.

 

- Ce n’est pas compliqué, merde ! lui dit-il. T’as qu’à signer, tu encaisses le chèque et on n'en parle plus.

 

Patrice ne semblait pas vouloir se soumettre. Il balbutia quelques mots incompréhensibles et dodelina un mouvement qu’on eut pu facilement interpréter comme un : non. Jack lui administra un autre coup de pied en plein estomac, ce qui mit fin aux balancements de la tête du supplicié. Cette fois, son souffle râlait de souffrance. Il roula de nouveau sur le plancher. Le tortionnaire en profita pour écraser de son pied les lunettes de Patrice, reposant à deux doigts de son visage.

 

- Alors, tu signes connard ! Cria-t-il, pas fâché du tout.

 

Je mentionne en passant : Jack est un employé d'Ari Amy.

Rédigé par Robert Alair

Publié dans #Le Princess Dream

Repost 0
Commenter cet article

Alex 15/01/2017 20:08

Quelle belle famille, c'est édifiant. Ton Ari Amy, c'est un monstre.

Robert Alair 16/01/2017 02:09

HA ! Je n'avais pas remarqué... jusque-là !