Le yacht de Carlos en problème (l'Annaliesse).

Publié le 1 Février 2017

Sur les eaux calmes du Port de Monaco, la brume distillait paresseusement ses vapeurs translucides en cette heure matinale, annonçant bientôt le retour du soleil. Seuls quelques oiseaux piaillaient leur complaisante rengaine, alors que les nombreux cordages, retenant aux quais la centaine de bateaux et de yachts, grinçaient de légers craquements, berçant les lieux toujours captifs du sommeil.

 

Un bruit sourd comme une impulsion vint toutefois secouer la paix qui régnait à la marina. On eût dit un gros coup de tonnerre étouffé sous la mer. Une aberration. Un train d’ondes bouscula les flots comme un siphon, drainant le fond marin, tandis que le niveau de l’eau se retira pour mieux émerger l’instant d’après et fracturer d’une série de remous toute l’étendue du courant portuaire. Une véritable implosion éclaboussa la surface lisse et blanche de la poupe à la proue de l’Annaliesse, laissant échapper le long de sa coque des jets explosifs multicolores dont les flammes léchaient les rampes chromées. L’eau endigua aussitôt le feu et un léger nuage grisâtre culmina tout juste avant de disparaître.

 

L’Annaliesse venait d’encaisser un terrible impact. Une bombe placée sous le bateau éventra sa structure, ouvrant un trou béant en plein milieu du yacht.

Chapitre 55 pour la description complète.

Rédigé par Robert Alair

Publié dans #Le Princess Dream

Repost 0
Commenter cet article