Le démon du midi

Publié le 20 Janvier 2017

Le professeur Alberoni se retrouve confus après son offre d'emploi pour Claudi. Le pauvre homme se pensait capable de séduire son étudiante. Mal lui en prit !

Claudi bondit de son siège pour aller embrasser son professeur sur les deux joues. Celui-ci n’arrivait plus à contenir son embarras.

 

- Je vous en prie, ce n’est rien, je vous assure. Dit-il alors qu’une gêne inexplicable le sciait en deux.

 

Il n’avait jamais vraiment trouvé chaussure à son pied, le pauvre homme. Sa carrière lui a bouffé toute sa jeunesse, le poussant aujourd’hui, à tenter de séduire des femmes qu’il aurait dû rencontrer des années auparavant. Il allait connaître une autre déception en pensant que Claudi lui ouvrirait ses bras.

 

- Monsieur Alberoni, pardon Gino, mentit habilement Claudi. Il faut que je vous dise que je vous remercie infiniment pour ce que vous faites pour moi, mais malheureusement je devrai vous quitter de bonne heure, car mon petit ami, Stewart, arrive de Londres et je dois le cueillir ici, à l’aéroport.

 

- Ah ! Votre ami ! Répéta-t-il d’un air contrit.

 

Le professeur marqua une pause. L’idée que celle-ci ne soit pas libre, ne lui avait pas effleuré l’esprit jusque-là. Il encaissa le coup avec circonspection.

 

- Évidemment ! Pensa-t-il. Une belle fille comme elle a toujours un amoureux.

 

Où avait-il la tête ? Son démon du midi lui jouait des tours.

 

Tiré du chapitre 18 du : LE PRINCESS DREAM

Rédigé par Robert Alair

Publié dans #Le Princess Dream

Repost 0
Commenter cet article