Explications supplémentaires au sujet de l'égalisateur de phase.

Publié le 8 Janvier 2017

Plusieurs abonnés* m'ont demandé des explications supplémentaires concernant l'égalisateur de phase. Ce n'est pas compliqué. Maxime va vous l'expliquer.

Je vous réfère au texte au chapitre 22 :

- Bon très bien ! Redemanda Anthony. Comment ça tourne ton truc déjà ?

- C’est très simple. Expliqua Maxime. La modulation d’amplitude entre le négatif et le positif possède un espace qui lui est propre et c’est dans ce laps de temps infinitésimal que l’égalisateur de phase s’amuse à prolonger la durée en répétant à l’infini les calculs stoppant et actionnant le processus. En fait, plus la période est longue, plus la mathématique se complique, delà le besoin d’un ordinateur puissant, capable d’opérer tous les algorithmes.

- Bon ! Hésita Ariboudine découragé. Je n’y comprends strictement rien, mais puisque tu dis que ça va faire le travail, c’est OK avec moi.

- C’est certain que ça fonctionne, mais…

- Mais quoi ?

- Après 20 minutes de calculs, je ne garantis pas que le système tienne le coup.

- Pourquoi ?

 

Comme tout est clair, n'est-ce pas ? Bon ! J'imagine que vous avez compris maintenant. Parfois, je vous avoue que je me sens un peu comme Ari concernant cet appareil plutôt compliqué.

 

Voyez-vous même : Le Princess Dream

 

* : abonnés : personne qui s'abonne à un blogue pour être certaine de ne rien manquer et qui obtient des faveurs à l'occasion.

 

Faveurs : disposition à bien traiter quelqu'un en s'assurant de lui accorder des avantages dus à la préférence que l’on entretient à son égard.

 

Rédigé par Robert Alair

Publié dans #Le Princess Dream

Repost 0
Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :
Commenter cet article

Alex 09/01/2017 18:38

Wow ! J'ai tout compris.