Le nombre de pages compte.

Publié le 6 Janvier 2017

Saviez-vous que le nombre de pages de votre roman compte pour se voir publié ?

Tout [presque tout] ce qui dépasse 400 pages est rejeté, surtout si vous êtes un auteur inconnu. Idéalement, c'est entre 200 et 380 pages. Objectivement : 240 pages suffit.

Pourquoi ? Moins de papier à imprimer, plus le prix de vente est bas (le papier coûte cher). Plus le prix de vente est bas, plus on vend de copies.

Le Princess Dream compte 540 pages.

Curieux : le moins on écrit, le plus on vend ! Un roman de 200 pages pourra se vendre moins de 9.99$, tandis que celui de 540 pages ne pourra pas se vendre en bas de 22$. Il y a toujours des exceptions, évidemment.

Mon manuscrit comptait au départ 780 pages. Quelle folie ! Un éditeur m'a tout de suite proposé de le scinder en deux, ce qui était impossible, étant donné le scénario adopté au départ. Imaginez : deux romans au lieu d'un ! J'ai biffé des chapitres complets et j'ai coupé partout où je pouvais pour le réduire à 540.

Un roman est un peu comme une construction géométrique, si vous enlevez un élément dans la structure, vous risquez de faire effondrer toute l'architecture. Finalement tout va pour le mieux (après des mois de travail) et le roman est encore plus facile à lire. Ce n'est pas nécessaire d'applaudir...

Voilà.

Rédigé par Robert Alair

Publié dans #actualités

Repost 0
Commenter cet article